chfsoirspect142AIl y a juste une question qui nous préoccupe en ce début d'année : faudra-t-il élargir les murs de l'Aumônerie Grange, pour que tous aient de la place ?

Oui, l'AEP Albertville profite depuis quelques temps déjà d'un souffle particulier ! Etonnant

Nous avions déjà vécu une belle année ensemble en 2014/15, privilégiant l'intergénérationnel, et donnant aux lycéens et Bac+ toute leur place d'ainés, pour la joie et l'émerveillement des plus jeunes.
Le camp RED finit l'année en apothéose en pressentant déjà l'année à venir !

D'abord par souci d'économie nous avions réduit le budget "flyers" pour le camp, nous disant que le bouche à oreille valait mieux qu'un bout de papier volant ! Résultat nous n'avons jamais été aussi nombreux au camp. Trente jeunes de tous âges dans une harmonie, certes imparfaite, mais particulièrement adaptée à 10 jours dans le Luberon, magnifiquement accueillis par les sœurs Xavières.

Et ce mois de rentrée garde intact le souffle du camp d'été !

La première "messe tapis", a permis les retrouvailles et l'échanges de nouvelles... mais aussi les premiers ponts sont jetés pour l'année : des projets, il y en a, comme on dit, à la pelle ! Le désir de rencontre est bel et bien là. JMJM, connaît aussi le succès il va falloir mettre des rallonges à la table de la rencontre !

Les lycéens sont décidés à "refaire " le monde ... leur enthousiasme est bluffant ! Dire que certains désespèrent des jeunes ! Là ils nous donnent une leçon d'espérance !

Pour quoi un tel souffle, murmure-ton, les yeux brillants ?

"L'Esprit est à l'œuvre !" Il n'y a jamais eu de doutes ! Ce qui est gênant c'est le rapport que l'on entretient avec l'Esprit, quand tout va -et quand on y pense, on dit c'est l'Esprit ! Quand tout va... mal, on dit : "Esprit es-tu là ?" La question ne masque pas le doute ! L'Esprit serait-il une source intermittente ou metterions-nous quelques entr'actes de notre côté ?

S'il y a du souffle aussi c'est parce que les jeunes sont les premiers "apôtres" des jeunes : "viens avec nous on va en camp, viens voir à l'Aumônerie... Nous sommes renvoyés à ne pastorale que nous ne maitrisons pas : celle des cours de récréations, même dans l'école de la république, il n'y a là aucun signe ostentatoire ! "Tu crois que je peux aller avec toi à l'aumônerie, je ne suis pas chrétiens, pas pratiquants? "
Bien sûr que tu peux ! Il n'y a pas de portique détecteur de baptême à la porte de l'Aumônerie ! Viens et vois ... Si cela ne te donne pas de boutons demeure là dans cette communauté de passage ! L'Aumônerie a une porte, qui marque le lieu particulier que l'on va habiter, une porte va-et-vient pour entrer et sortir car l'Aumônerie n'est ni sectaire, ni prosélyte ! Juste est-elle un lieu de vie, de partage, d'intériorisation qui donne place à la confiance et au développement global de la personne !

Il y a du souffle encore car l'Aumônerie est "marche de fond". Avec ses accélérations fractionnées et ses temps de latence ou de conspirations. Le souffle est entretenu par une équipe d'adultes, d'ainés, de soutiens, qui au fil des années, investissent et attisent, prient et croient : cela n'a pas de prix ! Souvent cela demeure invisible mais cela porte du fruit ! Cet automne en témoigne !